UNE REVUE FÉMINISTE

Traduction de 

Établi à Barcelone depuis 2015, Glitter Zines est un collectif féministe qui publie des fanzines à l’esthétique pop, des poèmes, des photos, des dessins. Composé de Henar Bengale, Patricia Aguilar et Elena Barrio, le collectif prend comme point de départ la mythologie pour la réinterpréter depuis une perspective de genre.

Henar Bengale est photographe et graphiste. Elle est en charge du design et des photos de Glitter Zines en collaboration avec Patricia Aguilar, elle aussi photographe. Elena Barrio, poète, se charge du choix de la thématique de chaque fanzine et de la production des poèmes. Le collectif compte aujourd'hui 10 numéros à son actif : Nietas de la hoguera, Supernova, Pieles de neón, Lilith, Dafne, Fluír/Fluir, Ortiga de mar, Estraloque, Ellas y el fuego et Hermana(s).

Nietas de la hoguera (Les petites-filles du bûcher) est leur premier fanzine. Il rend hommage, en poésie et en photographie, aux milliers de femmes qui ont été assassinées car qualifiées d’hérétiques à l’époque de la chasse aux sorcières.

 

L’innocence était une boule de métal

au fin fond d’un puits

d’eau bouillonnante.

Nous sommes

des mécréantes,

récidivistes,

apostastes et

idolâtres

en ton honneur, Jeanne.

 

Le second numéro de cette collection, Supernova, en appelle au souvenir de scientifiques et d’astronautes telles que Valentina Tereshkova. Bien qu’elles aient fait de grandes découvertes et travaillé dur, la plupart de ces femmes n’ont jamais eu de leur vivant la reconnaissance qu’elles méritaient. Au lieu de cela, ce sont différents scientifiques – tuteurs, maris ou collègues de laboratoire – qui se sont appropriés leurs travaux. Plusieurs thèmes lunaires et cosmiques sont utilisés comme les éléments unificateurs du fanzine, tant dans les photographies que dans les poèmes.

 

Je ne reviendrai pas

dans l’univers dominé

par le soleil des hommes.

Je ne quitterai pas cet océan de nuages :

il y a quelque chose sur cette terre argentée

qui nous redonne l’équilibre

Et nous permet de respirer profondément,

flotter paisiblement,

revenir aux origines.

 

 

Pieles de neón (Peaux de néon) est le troisième fanzine de la collection Glitter. Il réinterprète, dans une perspective de genre, la figure mythologique de la sirène, pour traiter directement de la question des violences patriarcales subies par les femmes tout au long de l’histoire.

 

Nous sommes trois, les filles de Melpomène

Nous avons des ailes de rapace,

déployées et fortes.

Nous n’avons jamais eu de queue en écaille

Parce que nous sommes plus libres

que le vent. Notre unique argent

réside dans nos cœurs.

 

Nous chantons depuis nos tripes.

Fredonnons la vie        pour nous,

pour accompagner       les pulsations de la mer

                                     sa langue qui inlassablement embrasse les rivages.

                     Afin d’écouter

ce que nous dit la Terre,

ses supplications.

Lilith et Dafne sont deux fanzines qui sont d’abord sortis en ligne avant d’être couchés sur papier. Ils réécrivent les histoires de Lilith, première femme avant Ève, et de Daphné, la nymphe qui fut harcelée par Apollon. L’histoire raconte que Daphné, acculée, demanda l’aide de son père qui la changea en laurier pour la sauver.

 

Lilith était faite de boue,

Aussi primaire qu’Adam,

Lilith était de chair,

de vent et d’esprit.

                    C’était la torsion et la nuit

quand elle se battait aux poings

quand elle résistait

à l’arrogance de l’homme.

Fluír/Fluir (Couler/Jaillir) est un fanzine bilingue en castillan et galicien, hors collection, dans lequel les poèmes d’Elena Barrio et ceux de la romancière et poète Emma Pedreira dialoguent à propos du tabou des menstruations dans notre société. La conception du fanzine permet de le lire dans les deux sens, selon la langue choisie.

 

Ne dis pas que tu saignes,

jamais,

et quand les rides apparaissent

ne dis pas que tu as cessé

de saigner, que les pétales,

se sont asséchés,

que tu as besoin d’aide.

Ne dis pas que ton vagin

t’appartient et qu’il travaille

pour toi.

Ne dis rien ;

fais semblant que tes règles,

comme dans les petites annonces,

sont bleues aussi.

Ortiga de Mar (Anémone de mer) et Estraloque (Digitale pourpre) font partie de la collection Grieta. Ils abordent des sujets tels que l’amour et l’anxiété sur un ton à la fois intimiste et minimaliste. Tous les fanzines de cette collection portent le nom d’une plante gallicane et les photographies sont annexées sur un dépliant amovible.

 

 

Éteins la lumière et

contemple mon sang de néon

Qui coule fluorescent pendant que tes mains

me regardent.

Ellas y el fuego (Elles et le feu) est, pour le moment, le seul fanzine basé sur les personnages d’une série télévisée. En l’occurrence, les dessins et les poèmes sont inspirés des personnages féminins de Twin Peaks, une série où la violence machiste est particulièrement présente.

 

 

Dans mes rêves, Dale m’invite à danser.

Son corps fait corps avec le mien,

mon corps fait corps avec le sien.

Je suis apaisée. Heureuse. Je me sens à ma place.

 

Quand la chanson est sur le point de se terminer

ses mains fondent comme de la cire et ne me retiennent plus.

Son corps entier se liquéfie et se transforme

en une flaque de chair sur le sol en bois noble,

à mes pieds.

 

Mes chaussures sont sales.

Je suis seule. Je serai seule.

 

Hermana(s) (Sœur(s)) est un fanzine né comme une expression de la rage collective générée après le viol d'une femme par cinq hommes dans les Sanfermines en 2016. Ce fanzine exprime, à travers la poésie et l'illustration, le soutien total envers cette femme et toutes les victimes de violences sexuelles ainsi que le rejet de la culture du viol, fortement enracinée dans notre société.

 

 

SŒUR,

Ça fait longtemps que je sais :

à chaque agression, chaque affront,

           chaque féminicide, chaque humiliation

il y a quelque chose qui grandit

en moi.

 

quelque chose de macabre se prépare

et qui attend son heure ;

quelque chose à l’intérieur qui me transforme

en une puissante furie, un ouragan

de rage.

 

Le collectif Glitter Zines prépare actuellement son troisième fanzine de la collection Grieta, le quatrième de la série centrale sur les vestales, et un troisième hors-série. Vous trouverez toutes les informations concernant leur travail sur Twitter et sur leur site.