TALISMANS

POLA GÓMEZ CODINA

Tu te souviens des hippocampes

qu’on vendait sur la côte

ceux qui étaient à côté des vierges

et changeaient de couleur

selon la météo

ou ces poupées

dont les joues perdaient leur couleur

quand on les humidifiait avec une petite éponge

tu te souviens des coquillages

sur lesquels était inscrit Mar del Plata

en italique

au feutre

ce genre de magie à deux sous

dans les vitrines

pleines de plastique

made in china

ces magasins de jouets pour désespérés

amulettes turques contre le mauvais œil

poupées russes

petites tasses

avec slogans de développement personnel

pour les enfants du capitalisme

tardif

talismans

pour recommencer à zéro

 

eh bien

je veux que tu m'en ramènes un

s'il te plaît

Traduction de Mathis Berchery.

Pola Gómez Codina (Ramos Mejía, Argentine, 1982) est professeure d'Espagnol (Castillan), de Littérature et de Latin pour l'Institut de formation des professeurs Joaquín V. González, et spécialiste de Littérature et Langages audiovisuels à l'Institut d'Enseignement Supérieur Mariano Acosta. Elle a également suivi les ateliers d'écriture des poètes Osvaldo Bossi et Florencia Fragasso. Elle est actuellement étudiante en Master d'écriture créative à l'UNTREF (Université Tres de Febrero, Buenos Aires). Elle a intégré le collectif de poètes Máspoesía, dont le but est de diffuser la poésie contemporaine. Elle a fait partie de l'anthologie établie pour la plaquette Ellas por ellas (éd. Clara Beter, Argentine, 2019) et de celle du livre Sayana: voces del agua (éd. Sombragrís, Équateur, 2019). Son premier livre, De fondo suena siempre Whitney Houston, sera publié au mois d'avril 2020 par les éditions Salta el pez. 

Mathis Berchery travaille au croisement de la littérature et des arts visuels. Il est attentif aux conditions et contextes dans lesquels les expériences artistiques, poétiques et littéraires sont écrites et rendues publiques. Nourri de philosophie, éthologie et anthropologie, il ironise les habitudes humaines modernes et leurs limites, et développe une relation corporelle et tactile au texte. Diplômé des Beaux-Arts, il a intégré en 2018 le Master de création littéraire de l'université Paris 8 pour écrire les états sensationnels, livre-partition pour performance collective. En 2015 il a co-fondé le Collectif Uklukk avec Angèle Manuali, plasticienne et performeuse, avec qui il crée des évènements de poésie et performance, et des expositions in situ : Rendre. Vivant (2018), In-ouï.e (2020). En 2020, Mathis Berchery est accueilli en résidence croisé Itinéraire d'artiste(s) entre Rennes (Au bout du plongeoir), Brest (La Chapelle Dérézo) et Nantes (Les Fabriques), ainsi qu'à la Kesselhaus Anschapark à Kiel (Allemagne). Son travail a été montré notamment à Rennes au Musée des Beaux-Arts (2016), au Frac Bretagne (2020), au festival Foudre (2019) ; à Paris, à la Maison de la Poésie (2019), au Paris Art Lab (2020).