FRACAS (2).gif
  • Facebook
  • Twitter

Face au miroir à selfies

 

Je suis chez moi

je fais des selfies

dans le miroir à selfies.

Le Uber est à huit minutes.

 

Maintenant

dans un BYD blanc

on traverse l'intersection face au Walmart

et le chauffeur me dit

qu'aujourd'hui tout le monde conduit

comme les fous.

 

Et je lui dis que c'est tous les jours

il me dit qu'aujourd'hui pire

que cette intersection est perfide

et que je passe une bonne soirée.

 

Je rentre dans le bar et je vois deux télévisions

sur l'une d'elle il y a Enrique Iglesias

en concert

l'autre capte

une caméra de surveillance.

 

Une inconnue apparait

elle me salue et elle s'approche :

 

Aujourd'hui je chope parce que je chope, la putain de moi

elle dit

 

et elle nous raconte

qu'elle est en train de draguer un gringo

et elle se rapproche beaucoup

et elle a une merde de rimel dans l'œil.

 

Maintenant

 

maintenant je t'ennuie

ça suffit

 voici le meilleur passage :

 

Maintenant on rit

on ne peut plus s'arrêter

on rit tellement

que mon visage commence à me faire mal

 

ah, ah, ah

ah, ah, ah

ah, ah, ah.

 

 

 

Instantané

 

Aujourd'hui on chope (dit le premier) regarde la chambre verte, elle est parfaite.

Moi je ris et je me mouille un peu, pas pour lui, après quelques bières, je me mouille pour presque rien.

On va danser, dit le deuxième. J'y vais et je danse et je me mouille encore, mais quand j'ouvre les yeux le deuxième n'est plus là, mais il y a quatre filles qui dansent le dancehall et je me mouille encore et je m'inhibe, alors je vais fumer dehors.

Assise sur le trottoir, je discute avec le troisième. On se touche les jambes, on se regarde dans les yeux et on se mord le cou. On fume quelques cigarettes et on parle d'un livre que je n'ai jamais lu, mais que le premier, celui de la chambre verte, m'a bien raconté.

 

 

 

3% de batterie dans le téléphone

 

Au milieu de tant de choses

comme j'aimerais

qu'un poème arrive dans ma tête

TROIS POÈMES DE

TRADUCTION DE