Thais-Espaillat_bannière-4.jpg
FRACAS (2).gif
  • Facebook
  • Twitter

Je crois que je comprends enfin certaines choses

 

À six heures du soir

les oiseaux blancs

 

                           aigrettes?

 

des mangroves

s'assoient pour réfléchir

car ils veulent faire de la musique comme Brian Eno.

Alors ils appellent Brian Eno

et lui disent :

 

Salut,

on a une chanson pour toi.

Imagine que tu es un oiseau blanc

 

                        aigrette ?

 

dans une mangrove

et que le soir ressemble à un papier brûlé

Un oiseau blanc

 

                       aigrette ?

 

qui veut faire de la musique comme toi.

 

Alors Brian Eno se lève de sa chaise

et il attrape sa jupe

 

                      aigrette ?

 

d’un bout à l’autre

jusqu'à ce qu'il trouve les deux côtes qui lui plaisent le plus

et plie les genoux de reconnaissance

et les oiseaux blancs

           

                    aigrettes ?

 

raccrochent le téléphone.

 

                       

 

 

 

 

Ce serait un honneur de pouvoir devenir engrais

 

Pardon pour l'interruption
mais il me semble important de dire
que hier matin
un tracteur m'a fait une révérence

Ou peut-être n'était-ce pas une révérence
mais plutôt un mouvement de tête
comme pour dire
« je te comprends »

Que pensais-tu que je pensais
quand tu m'as vue
de l'autre côté de la route ?
Là maintenant je ne peux pas te répondre car je ne me souviens pas
mais, si ça t'intéresse,
en ce moment je pense
que ce serait beau
de brûler toute une plantation de riz
et courir et danser parmi les flammes
et lentement me retrouver sans peau
sans muscles,
sans os,
rester collée au sol-cendre
et peut-être quelques années après
me réveiller dans un tronc d'arbre
si seulement ce pouvait être un tamarinier
et me sentir heureuse
tellement ce serait simple
d'imaginer quelqu'un boire du jus 
sur la rive d'un fleuve
tout en pensant à mon nom.

 

 

 

 

 

 

Hyperlien éhonté

 

Je sais que personne ne me l'a demandé
mais mes choses préférées sont
manger du riz avec des baguettes,
faire de la balançoire la nuit,
donner des noms aux fourmis,
et le poème de Victor Hugo* qui dit :
« tac

                                               tac

                        tac

 

gooooal

 

                        goooooooal

 

 

            Je vais pleurer

 

Ô mon dieu, vive le football

                                   quel but, quel goal

                                               Diegoal

                                                          Maradona

 

                                   à en pleurer,

                                   excusez-moi

 

Maradona dans une percée mémorable,

la plus belle action de tous les temps

 

Cerf-volant cosmique,

de quelle planète viens-tu ?

pour semer en chemin

autant d'Anglais,

pour que le pays soit

un poing serré criant pour l'Argentine

 

 

                        Argentine

                                             deux

                                                         Angleterre                 

                                                                              zéro

                                   Diegoal,

                                               Diegoal

 

                                   Diego Armando Maradona

 

Merci Dieu,

pour le football,

pour Maradona,

pour ces larmes,

pour cet Argentine deux,

Angleterre

zéro. »

 

*
https://www.youtube.com/watch?v=O8G9ytZg-bM

TROIS POÈMES DE

TRADUCTION DE